Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 07:46

Mme Olive Lembe Kabila, épouse de Joseph Kabila

 

Plusieurs sources m’ont informé que la First lady de la république Démocratique du Congo, Olive Lembe était impliquée dans plusieurs dossiers sales d’extorsion et d’escroquerie, mais je ne pouvais pas me rendre compte de cela.

Effectivement, c’est pendant les festivités qu’un correspondant me contactera pour que je puisse suivre la chaîne nationalecongolaise, au motif qu’il y avait un reportage sur les bienfaits de la First Lady sur le plan social. Lorsque j’allume la télé, je vois effectivement Madame Olive Lembe entrain de déclarer en s’adressant aux sinistrés, “ce que je vous emmène est la contribution de nos partenaires.”

Imaginez mon choc!

Après plusieurs investigations, il s’avère que Madame Olive Lembe et la famille de Joseph Kabila sont dans plusieurs réseaux mafieux avec des Libanais, des Indiens, des Chinois et quelques expatriés européens. Ils sont dans des dossiers louches qui détruisent le tissu économique de la RDC, en contrepartie, ils leur donnent des grosses faveurs.

C’est l’une des raisons pour lesquelles elle conseille à son mari de ne pas abandonner le pouvoir, et il n’y a que les profiteurs du régime tyrannique de Joseph Kabila dont Kalev Mutondo qui pensent qu’il faut utiliser tous les moyens pour que Joseph Kabila demeure au pouvoir après son deuxième mandat.

D’après un étudiant de l’Université de Kinshasa, il préfère rappeler à Kalev Mutondo qu’on disait à Mobutu « Mokako swa », mais comment est-ce qu’ a été sa fin ?

 

Source:La Voix de l’Afrique au Canada

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Debout Congolais
  • : Nous n'avons qu'une seule voie, je souligne; nous devons faire la révolution, nous devons prendre le peuple Congolais, le mettre debout et prendre ce qui reste de notre armée, de notre police, de notre sécurité pour bouter hors d'état de nuire cette structure étrangère( KABILA et son système) qu'on nous à imposé . Les citoyens congolais ont le droit de manifester pacifiquement à propos des limites du mandat présidentiel sans se faire attaquer par des voyous recrutés à cet effet. L’implication apparente de hauts responsables de la sécurité et du parti au pouvoir dans les attaques violentes montre jusqu’où les autorités sont capables d’aller pour stopper les manifestations de l’opposition.
  • Contact

Recherche

Pages